#00 Châtos et vélaux

- voyages - Aucun commentaire

Bon nombre des articles à rédiger sur de précédents voyages sont en mode brouillon (Londres - octobre 2015 lol / reprise des articles sur la Nouvelle-Zélande - février 2016 / Madrid - février 2017 / Genève - mai 2017 / Cambrai-Venise - juin 2017 et j'en oublie certainement haha) mais que cela ne m'empêche pas de vous parler du prochain périple ! Mwahaha.

Donc : on récidive avec un voyage itinérant à vélo. En toute modestie cependant puisque Marie et moi rallions Angers depuis Amboise en 7 jours en suivant la route de la Loire à vélo. Je n'aime pas trop les châteaux (sauf gonflables), elle n'aime pas trop le vélo (sauf s'il n'y a pas de voitures), mais on aime toutes les deux le vin : c'est le voyage de tous les compromis :)

Voici l'itinéraire que nous avons prévu :
- 6 mai : Amboise > Chançay
- 7 mai : Chançay > Savonnières
- 8 mai : Savonnières > Savigny-en-Véron
- 9 mai : Savigny-en-Véron > Saumur
- 10 mai : on reste autour de Saumur (escapade à Brézé / Mountreuil-Bellay)
- 11 mai : Saumur > Saint-Mathurin-sur-Loire
- 12 mai : Saint-Mathurin-sur-Loire > Angers

Si d'aventure vous souhaitez faire un bout de trajet avec nous (Marie et Eva nous rejoignent à Saumur le 11 mai pour le sprint final ;)), nous faire visiter un lieu, jouer aux châtelain.e.s, boire un verre le soir parce qu'incroyable, vous êtes dans le coin, ce sera avec plaisir !

En attendant, la carte :

Environ 200km à parcourir selon les estimations Google ; nous verrons ! Et si on prend le train à un moment donné, on ne vous le dira pas.

Bisous chez vous !

Lectures - bilan 2017

- lectures - Aucun commentaire

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, janvier est arrivé. Et avec lui, la cohorte des bilans. Bande de petits chanceux, je n'en ferai qu'un seul sur ce blog mais ce sera sans doute le plus agréable à partager avec vous : le bilan des lectures 2017 ! (tadaaa)

La liste complète de mes lectures se trouve bien sûr sur SensCritique, ici pour les bouquins et pour les BD.

Petite baisse de régime par rapport à 2016 niveau quantité globale : j'ai lu en tout 24 livres (vs 26 en 2016) et 20 BD (comme en 2016). Ça reste pas mal !

En tout cas, le papier domine cette année (merci la BD haha), représentant le support d'environ 60% de mes lectures. Il faut dire que ma liseuse historique est en train de me lâcher, après tant d'années de bons et loyaux services et qu'il y a quantité de BD papier qui attendent dans la bibliothèque (quelques unes prêtées ^^). Quant aux relectures, elles représentent environ 7% des ouvrages lus : le chiffre ne sert à rien, ce que j'aimerais juste souligner c'est combien relire un livre est un moment bien agréable.

Mais vous n'êtes pas là pour m'entendre raconter des bêtises. Vous voulez mon top de l'année passée. Eh bien le voici !

Coups de cœur 2017

VOUS. DEVEZ. LES. LIRE.

Belles découvertes

Catégorie relecture

Genève # Intro

- voyages - Aucun commentaire

À Genève (lire "Jnève"), on se sent un peu comme à la maison, un léger dépaysement en plus : c’est la Suisse, les gens sont courtois - les voitures te laissent passer dès que tu abordes un passage piéton sans feu, les panneaux aux cafés disent "à l'emporter" au lieu de "à emporter", il y a des horloges partout, les noms des rues sont rigolos et on paye en francs (suisses évidemment) !


Irrésisitble, non ?


Tout le monde a l’air de se promener avec des liasses de billets haha, donc on fait comme les locaux même si un CHF est à peu près équivalent à 1 euro et que la vie est relativement chère. Bref ! Outre ces considérations pécuniaires, voici un bref résumé de notre séjour et les choses selon nous a ne pas rater (outre les panneaux de signalisation amusants et LA RUE DE CHANTEPOULET), ceci en trois billets thématiques et déséquilibrés : les endroits où se réfugier en cas de pluie / les endroits où se promener par temps clément / les bons plans gastronomiques.

Pour finir cette introduction, voici quelques pistes pour un prochain séjour en terre genevoise car quelques jours, c'est bien trop court pour faire le tour (quelle poétesse) d'un si bel et riche endroit : visiter le CERN, le musée de la Croix rouge, découvrir Carouge, grimper au mont Salève et admirer la vue, voir l'Horloge fleurie, prendre un bateau jusqu'à Lausanne, se laisser surprendre par la Collection de l'art brut... Et j'en oublie certainement. A bientôt, Genève !

#01 Cambrai - Compiègne

- voyages - 3 commentaires

Suite à des problèmes sanito-logistiques, nous avons dû apporter quelques modifications à notre plan initial (mais aucun vrai voyage ne se déroule vraiment selon le plan de départ, c'est bien connu).

C'est donc le weekend dernier, le 13 et 14 mai, que nous avons effectué notre premier weekend d'entrainement et par la même occasion le tout début de notre fabuleux voyage. Bon, on a un peu démarré à l'envers mais c'était pour le mieux :D

Petit retour donc sur notre trajet Compiègne > Saint-Quentin > Cambrai.


Les héroïnes et leurs destriers

D'abord, de gros chiffres pour parader :
- samedi, nous avons rallié Saint-Quentin depuis la gare de Compiègne en 6h30, parcourant exactement 75,38 km ;
- dimanche, nous avons rallié la gare de Cambrai depuis Saint-Quentin en 5h15, parcourant 55,82 km.
Ajoutons à ce kilométrage l'aller-retour de nos chez-nous à la gare de Paris gare du Nord (5,52 km *2) et nous obtenons un total de 142,24 km !

Les voyages en train se sont bien passés, même si à l'aller on a dû jouer de diplomatie à cause de deux autres passagers-cyclistes un peu énervés. Mais on a bien discuté avec un type de notre compartiment qui s'intéresse à ce type de voyage, c'était sympa.

Pour ce qui est de la route vélotée proprement dite, dans le détail ça s'est traduit par quelques petites erreurs d'itinéraire (c'est là qu'il faut traverser la canal ? ce chemin, jusqu'où est-il praticable ? faut-il croire Google Maps ou faire confiance à ces cyclotouristes disant que c'était possible ?) et quelques douleurs musculaires bien sûr (y compris aux épaules pour moi à cause d'un guidon mal réglé) MAIS surtout par un grand bol d'air frais et de calme et de superbes paysages traversés - de l'eau claire du canal près de Noyon à l'herbe douce entre Banteux et Rue-des-Vignes en passant par les champs de colza qui collinent les horizons (et les moulins-éoliennes) et les hérons s'envolant gracieusement à notre arrivée sans oublier les mignons petits villages... CŒUR CŒUR !


samedi


dimanche

Il y a avait si peu de monde le long de canaux ! Et même entre les villages, quand nous avons dû emprunter les départementales. Paris nous a semblé bien désagréable après toute cette quiétude. Sans oublier que la météo était globalement de notre côté, beaucoup de soleil (trop...) samedi et un peu de pluie dimanche mais rien d'insurmontable. Et ça nous a permis de tester notre équipement en cas d'averse ! Nous avons également pu tester les amortisseurs et le caractère tout-chemin de nos vélos car les chemins de halage ou de contre-halage étaient parfois... oubliés de la société en charge de leur entretien haha. Mais nous nous en sommes bien sorties et nous sommes même en photo (en tout petit) dans un article du Courrier Picard (gloire !)

En parlant de photos... En voici en voilà !

samedi


dimanche



Débrief - les choses à retenir pour le prochain entrainement :
- il est important de se badigeonner de crème solaire, même si on est au nord de la Seine et qu'il y a des nuages ;
- il est important de penser à prendre un sac poubelle car les poubelles ne courent pas les routes entre les villages (mais on aurait dû s'en souvenir) ;
- il est primordial de préparer soigneusement son itinéraire avant de partir et surtout, le dénivelé (wink wink la région de Saint-Quentin) ;
- il est important de bien s'étirer et de boire beaucoup d'eau !! Pour la nourriture Zen avait géré comme une chef en nous préparant des en-cas, un sac de noix/amandes/chocolat, des fruits et un repas de midi bio et végétarien ! Hourra o/

Autre chose : c'est pas évident d'illustrer un trajet en vélo parce que prendre des photos implique de s'arrêter. Quand on attaque des montées ou des descentes, c'est pas trop le moment ! Du coup nous n'avons que des photos des trajets autour des canaux 8-) Mais on va réfléchir à installer un petit portant pour la fausse goPro de Zen, on aura qu'à cliquer sur le petit bouton et hop ! Même pas besoin de descendre du véhicule.

Enfin, je profite de cet espace pour adresser un grand merci à Marie, Claire et Fabien (et leur Biafine) qui nous ont accueillies comme des reines à Saint-Quentin pour notre étape (on a même pu regarder l'Eurovision ! wouhou !) et à mes parents qui nous avaient préparé des muffins pour notre arrivée à Cambrai :-) Trop chou !!

Et maintenant ?

Et maintenant, on prépare notre deuxième weekend d'entrainement le 27 et 28 mai où on projette de rallier Tonnerre depuis Fontainebleau, en faisant étape à Sens ! #StayTuned

#00 Roulez jeunesse [J-59]

- voyages - Aucun commentaire

(J-59 ! ce n'est pas un hasard !)

Si vous avez déjà eu la chance d'être mon voisin de tablée dans un bar, au bout de quelque bières (voire avant) vous m'aurez sans doute entendu beugler "bah moi pour mes trente ans, j'rejoins Venise à vélow !". Et de vous expliquer comment ça se fait et comment on essaye d'organiser ça et comment c'est un peu fait à la dernière minute quand même jusqu'à ce que vous trouviez une excuse pour vous échapper de ma logorrhée.

Mais ici, pas moyen de vous y soustraire twisted (oui, j'aime les smileys rétro)

Dis Zach, pourquoi tu fais ça

En effet, puisque nous ne sommes pas dans un bar, je vais permettre de me répéter. D'abord, comment ça se fait qu'une idée pareille se concrétise, je vous le demande ?

  1. Parce que les défis c'est la vie
  2. Parce que quand on a 10 ans on pas le permis
  3. Parce que l'amitié c'est super joli ~ <3 <3
Bon en vrai voilà, avec ma meilleure amie Zenaïs on se connait depuis trèèèès longtemps et à nos dix ans on a rédigé un magnifique pacte d'amitié (je vous retrouve bientôt le scan) dans lequel nous nous sommes promis de rejoindre Venise à vélo depuis Cambrai, la ville du Nord où nous avons grandi. Venise parce que j'avais déjà eu la chance de visiter la ville et que je voulais la faire découvrir à Claire. A vélo parce que c'était le seul moyen de locomotion qui nous était disponible. Nous nous souvenons nous avoir dit qu'on ferait ça à 20 ans parce qu'on serait adultes responsables et pas encore trop vieilles mais en fait à 20 ans on a pas vraiment pu du coup ce sera pour nos 30 et puis voilà on fera comme si c'était pareil ! (sauf qu'on fera pas les Alpes hihihi)

Dis Zach, tu passes par où

EH OUI ON VA SALEMENT TRICHER SUR L’ITINÉRAIRE ! Mais c'est pour mieux en profiter 8-) En effet, voici un découpage grossier de notre parcours dont vous remarquerez quelques incohérences de dates :

  1. Cambrai > Compiègne : le weekend du 13-14 mai
  2. Esquive prudente du Gros Paris
  3. Fontainebleau > Tonnerre : le weekend du 22-23 avril
  4. Tonnerre > Cluny : du 10 au 12 juin
  5. Cluny > Lyon : du 14 au 15 juin
  6. Esquive prudente des Alpes
  7. Turin > Pieve Porto Morone : du 18 au 20 juin
  8. Pieve Porto Morone > Casalmaggiore : du 22 au 23 juin
  9. Casalmaggiore > Venise : du 25 au 27 juin

En gros on va essayer de faire ~70km par jour / 5h max avec des pauses de temps en temps.

Ce qui en cartes donne environ 1120 km roulés, découpés comme suit :

  • Cambrai > Compiègne : 120 km
  • Fontainebleau > Tonnerre : 130 km
  • Tonnerre > Cluny : 210 km
  • Cluny > Lyon : 100 km
  • Turin > Pieve Porto Morone : 205 km
  • Pieve Porto Morone > Casalmaggiore : 135 km
  • Casalmaggiore > Venise : 220 km

Dis Zach, ils ressemblent à quoi vos vélos

Eh bien Claire vient de s'en faire offrir un superbe, tout rouge ! Reste plus qu'à l'équiper o/ De mon côté une amie dans un superbe élan d'inconsciente gentillesse me prête son vélo de cyclotourisme ainsi que les sacoches 8-O. On va partir avec une tente, un peu de matos pour cuisiner, un peu de matos pour réparer, un peu de connectique où on aura mis des cartes, un appareil photo, deux trois vêtements, des fruits secs et de l'eau ! YAY. Bon y'a des problématiques de transport de vélo dans le train entre Lyon et Turin (on doit le démonter et le transporter en sacoches) puis dans l'avion du retour. Mais on va trouver une solution o/ On est aussi en pénurie de campings municipaux en Italie le long du Pô, c'est pas trop leur truc. Donc on abandonnera peut-être la tente pour du AirBnB, à voir.

Bref, je pense que je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. En tout cas le premier weekend d'entrainement est pour tout bientôt donc ça nous permettra de tester un peu nos idées ! Pensez bien que l'on vous tiendra au courant :D

Amitiés !

Fil RSS des articles